Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.09.28 Quand Michel Chevalet mettait le MBE à l'honneur

C’était il y a presque 5 ans, le 26 septembre 2007, Michel Chevalet mettait le Mont-Blanc Express à l’honneur pour la grande série de DVD ferroviaires « La passion des trains » éditée par Atlas.

Retour sur ce moment particulier où "Michel la science" mettait son verbe enjoué au service de cette ligne extraordinaire.

 

C’est en fait par le biais de sa société « Science Vidéo Service » que Michel Chevalet a été mandaté pour réaliser les vidéos Atlas.

Le 26 septembre 2007, moins d’un an avant le centenaire de la ligne, alors que j’officie encore comme agent de manœuvre en gare du Fayet, une silhouette m’avait attiré sur le quai 2, une personne en costume gris clair en train de parler à une grosse caméra. La télé ? Non visiblement, mais cette façon de bouger en expliquant des choses avec de grands gestes m’ont soudain propulsé près de 30 ans en arrière lorsque Mr Chevalet expliquait les mystères des grandes constructions, des explorations de l’espace ou autres innovations technologiques.

 

 

C’était bien lui, là sur le quai devant une Z 850, en train d’enregistrer une vidéo. Une fois rendu sur le quai où je rejoint un ami alors directeur de la communication SNCF à Chambéry, je me retrouve face à ce monstre sacré de la télévision, en chaire, en os et en verbe !

Salutations timides et voilà que Michel continu son œuvre, se mettant au point avec son cadreur sur les textes, les images ou le cadrage à obtenir.

 

L’équipe s’est ensuite rendu sur le quai 3 près des bâtiments de l’EMB. Une Z2 stationne sur la voie C et une Z 850 sur la voie F. Idéal pour faire le parallèle entre la voie métrique et la voie normale, ce qui n’a pas échappé à Michel Chevalet.

 

De loin, je suit cette démonstration de récitation quasi par cœur des textes ; plusieurs prises sont parfois nécessaires lorsqu’un bruit survient ou pour avoir plusieurs plans différents pour un même texte. C’est Michel lui-même qui assure le montage et le choix des séquences.

 

Plus tard l’équipe de tournage se rend dans les ateliers où les attendent Joël Carral, le Chef de Vie des série Z 800 et Z 850 mais non moins érudit des Z 600, voir très inspiré même sur le passé des Eléments automoteur Ed 200 (Z 200).

Un bogie de Z 850 sert de lancement de discutions technique car si Michel arrive en terrain déjà connu, il reste à l’affût d’informations complémentaires plus en profondeur, surtout sur le matériel Stadler très récemment livré pour les trois premières unités.

 

 

La visite continue dans tout l’atelier et vers une Z 800 en voie sur fosse.

 

Michel Chevalet est ensuite parti en ligne pour réaliser d’autres plans à bord des trains et en gare de Chamonix.

 

L’homme de science et néanmoins vedette de la télévision est revenu presque à titre personnel en juillet 2008 à l’occasion du centenaire de la ligne Chamonix – Châtelard et de l’ouverture complète de la ligne. Accompagné de son cadreur le samedi, c’est avec une simple pro-cam qu’il a suivit la grande cérémonie le dimanche suivant.



28/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres