Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.12.20 Les trains des TMR sont de retour à Vallorcine

Deux jour ! C'est le temps qu'il aura fallut aux équipes de déneigement des TMR pour rejoindre Vallorcine depuis le Châtelard frontière avec leur chasse-neige afin de rouvrir la ligne SNCF entre les deux pays.

Quelques jours auparavant, après un déneigement manuel, la lacune de sécurité (2 rails démontés + le 3ème rail) située entre le pont frontière et le tunnel des Combes a été supprimée. C'est le chasse-neige des TMR, la fraiseuse 204 Rot, le modèle frère de celui de la SNCF mais dépourvu de moteur de traction, qui a été chargé d'ouvrir la voie. A circonstances exceptionnelles, tentatives exceptionnelles car le Beilhack suisse n'est normalement pas adapté au gabarit du 3ème rail (d'alimentation 850 v) français dont les planches de protection sont fixes alors qu'en Suisses elles sont démontables pour l'hiver. Mais ces planches sont absentes en pleine ligne ce qui a simplifié les choses. Pas en gare de Vallorcine en revanche où une attention très particulière a été portée pour éviter un arrachage dans près de 70 cm de neige tassée et dure. Au final la tentative a été couronnée de succès.
Dans la gare relais TMR – SNCF, le chasse-neige est arrivé dans un univers de fin du monde où la neige a tout envahi.

Une fois réalisé le déneigement de la voie 2, RFF a procédé aux vérifications d'usage avant de rendre la voie à l'exploitant SNCF. Une fois cette opération assurée et des équipements techniques rétablis, la SNCF a pu autoriser les TMR à réaliser des « marches d'essais » avec un engin hybride (diesel- électrique) pouvant circuler sans ou avec du courant électrique. Il s'agissait de valider le bon fonctionnement des équipements de sécurité au sol et dans les engins ainsi que leur interaction effective. Mais aussi, le but était de vérifier les communications et le bon transit des informations en direction du PC Eclair du Fayet qui a pu reprendre la gestion de ce court tronçon.
C'est très tard en soirée du 19 décembre que toutes les mesures de test et de restitution se sont terminées pour valider un retour à la normale entre la Suisse et Vallorcine. Cela permet ainsi d'assurer plus de sécurité en supprimant les bus entre Châtelard et Vallorcine mais aussi de rendre une capacité de bout en bout aux trains des TMR pour la clientèle de tourisme et surtout les skieurs helvétiques désireux d'atteindre le télécabine et les pistes du Tour Col de Balme.

Malgré le chantier de modernisation qui se poursuit en 2013, la portion Châtelard – Vallorcine restera ouverte une majeur partie de l'année pour n'être à nouveau fermée qu'en septembre 2013 jusqu'au 8 décembre suivant afin de subir un remplacement complet des deux kilomètres de son infrastructure pour clôturer les travaux de voie prévus au projet de modernisation.



20/12/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres