Sur la voie du Mont-Blanc Express

2010.07.09 Cinq veaux électrisés dans le tunnel des Montets

C’est un incident peut banal qui s’est produit le 8 juillet dernier entre Chamonix et Vallorcine. Parti à 13 h de Vallorcine avec 25 passagers, le TER 18916 à destination de St Gervais a été arrêté peu après son entrée dans le tunnel des Montets (1882 m de long) par un écran de fumé.

Devant l’importance de la nuée envahissant rapidement le train, les cheminots ont invité les voyageurs à rejoindre le coté du train opposé au fumée, puis le conducteur a demandé au PC de St Gervais l’autorisation de retourner à la gare en arrière afin d’évacuer le convoi et les voyageurs dans l’urgence. Malgré l'opacité des fumées, il lui semble distinguer plusieurs vaches et dont certaines couchées et visiblement victimes d'électrocution. Le train a été arrêté aux Buets pour ventiler l’intérieur de la rame et où les voyageurs ont pu patienter en toute sécurité pendant la gestion de l’incident.

Il s’est avéré que c'est un troupeau de 17 bovidés qui s'est échappé d’un enclos proche du Buet et qui s'est retrouvé dans le tunnel certainement attirés par la fraîcheur; 5 veaux ont malheureusement été électrisés par le rail latéral d’alimentation électrique 850 V et ont commencé à se consumer.

Coté SNCF des mesures ont immédiatement été prises d’une part pour sécuriser le tunnel par suppression de l’alimentation électrique et d’autre part pour contenir les bovidés rescapés à la sortie du tunnel coté Montroc. A l’arrivée d'une vingtane de sapeurs pompiers de Chamonix, Vallorcine, le Fayet et Passy, les bestiaux affolés ont cependant réussi à prendre la tangente et s’évader sur la voie publique, donnant du fil à retordre aux secouristes pour les rattraper. Une intervention vétérinaire a également été nécessaire pour un veau agonisant.

Les voyageurs bloqués en gare de Vallorcine, ceux du 18916 et ceux du train suivant pour Chamonix, ont été pris en charge par le conducteur et la contrôleuse qui ont géré la situation avec un sang froids, du bon sens et dans les règles de sécurités prévu dans ce cas d'incident, ce qu'l faut saluer. Une substitution par autocar a été engagée au départ de Chamonix pour desservir Vallorcine et récupérer les voyageurs naufragés afin de les acheminer vers Chamonix d’où ils ont pu continuer leur voyage par train si besoin était.

C’est vers 16 h 30 que la situation est redevenue normale, après le dégagement des carcasses des veaux décédés. L’incident a parfaitement été gérée dans l’urgence pour l’équipage du train qui a réagit promptement en sortant le convoi du tunnel. Les fumées n’étaient pas toxiques mais leur opacité envahissante était très incommode pour les voyageurs et rien ne permettait de toute façon de déterminer exactement l’origine des fumées. L'éleveur qui a perdu cinq bêtes devra cependant répondre d'une plainte déposée par la SNCF qui doit déplorer de grosses perturbations du trafic et des correspondances manquées pour certains voyageurs en gare du Fayet vers Lyon, Annecy ou même Paris.




09/07/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres