Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.04.16 Aux Houches les forages ont débuté

Dès le mercredi 11 avril, les ouvriers de la société « Acrro BTP » se sont mis à l'ouvrage afin de réaliser les nombreux forages de la falaise des Houches en surplomb de la voie ferrée.

 

Ces « perçages » vont servir à ancrer fermement les différents agrès de sécurisation de la paroi rocheuse, que ce soient des filets anti-chute de pierre, des filets à grosse maille de retenue de bloc ou autres équipement de tension. Les travaux ont été attaqués en plusieurs points simultanément.

L'opération principale étant de forer les ancrages de la « tête de falaise », une ligne de sécurité qui cour tout le long de la falaise au point le plus haut de sa corniche, Ce câblage assurera le maintien de charge de tous les filets qui seront posés. La foreuse sur bras téléscopique du Manitou qui est conduite par une seule personne a débuté le forage coté gare. L'origine se trouve en bord de voie mais l'éperon rocheux s'élève très rapidement à plus de 20 m en à-pic.

 

L'éperon rocheux marquant le début    Gros plan d'un tirant d'encrage vertical.   La tête de falaise.

de la ligne de tête de falaise

(on voit les encrages).  

 

A l'autre bout de la parois coté viaduc, des foreuses treuillable sont en action, suspendues dans le vide avec leur opérateurs pour aller où les engins mécanique ne pourront parvenir.

 

Les opérations de nettoyage de tête de falaise. Une foreuse portative en action suspendue 30 m au-dessus du vide.

 

 

En bas au pied de la falaise, la « pelle araignée » s'active contre pour entreprendre le forage horizontal des trous devant recevoir les tirants pour le maintien en place des blocs rocheux les plus instables.

Ce procédé revient à enfoncer des tiges d'acier filetées dans la roche, d'injecter du coulis de ciment au fond puis d'assurer un serrage vers l'intérieur à l'aide d'une plaque vissée contre la roche. Les tirants peuvent aller de 2 m à 8 m pour les plus long.

 

La pelle araignée réalise des forages horizontaux à mi-hauteur. 

 

Pour ce chantier, l'injection du coulis se fera à l'aide de « canules » remplies de ciment qui seront projetées sous pression au fond du trou par un tuyau PVC. Chaque tige est donc associée une par une à un morceau de tuyau égale à sa propre longueur, perforé au bout pour une évacuation du ciment si jamais le bout du tuyau venait à boucher. Le nombre de trous est fonction là aussi de la longueur de forage. Le ciment enserre ainsi le tirant dans la roche pour l'arimer.

Les tirants sont préparés sur place.                                  Sur l'image on voit les tirants, leur tuyau

                                                                            d'injection et la collerette de centrage.

 

 

A l'autre bout, la plaque d'appuis pourra ainsi être vissée contre la paroi sans que la tige ne se déplace dans le trou de forage. C'est un peu comme le principe d'une cheville dans un mur en béton. Sur la tige coté extérieur, une collerette élastique en PVC assure un centrage parfait dans le trou de forage qui est à peu près trois fois plus gros que la tige.

Opérations de mise en place d'un tirant après forage. La longue tige est suspendue par un auban pour être positionnée à l'horizontal face au trou de forage, puis glissée. Celle-ci fait 4 m.

 

Une fois la ligne de

tête de falaise mise en place, l'hélicoptère pourra venir déposer un par un les panneaux de grillage et les filets. Un travail qui devrait se poursuivre en semaine 16 au moins, voir jusqu'à la fin de l'interception de ligne suivant la météo qui ne s'annonce pas très favorables pour les « écureuils » d'Accro PTP.

 

Pour la partie voie qui concerne rappelons-le, le remplacement des aiguillages, les choses se préparent. Le 12 avril, la plateforme neuve coté Les Bossons était prête. Le terrassement devait encore être réalisé coté Servoz.

Coté Chamonix, la plateforme de balast est prête. L'aiguillage démonté peut être recyclé pour remplacer d'autres appareils plus anciens.

Coté Servoz une portion plus importante très "usée" encadrant l'aiguille a été déposée pour remplacement à neuf. Les deux APV seront mis en place le même jour.

A noter enfin que d'autres opérations de voie ont aussi débuté ailleurs comme entre Le Fayet et Chedde une nouvelle campagne de remplacement de traverses bois pour compléter celles déjà mises en place peu à peu depuis 2010. Une calleuse devrait venir en fin de massification pour réaliser un dressage de la voie et conforter ce nouveau travellage.

(à suivre)



14/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres