Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.04.13 Un hélicoptère pour sécuriser le MBE

Alors que la base travaux « tunnel » de Montroc se met en place progressivement, l'ambiance est très vite montée d'un cran aux Houches. Depuis le 10 avril, la campagne « habituelle » de massification a en effet débuté sur la partie St Gervais – Chamonix avec interruption du trafic jusqu'au 27 avril. Une opération « hors-infrastructure » qui fait partie des opérations de voie et elle n'est pas des moins spectaculaires puisqu'il s'agit de sécuriser les falaises surplombant la voie en corniche entre le viaduc Ste Marie et la gare des Houches.

 

Par anticipation, l'entreprise "Accro BTP" mandatée pour ces travaux avait procédé à des repérages et des marquages destinés à définir les points à renforcer par tirants et les zones d'encrage des filets de protection contre les chutes de rocher.

 

 

 

 

 

Dès le 10 avril, toute l'équipe était à pied d'oeuvre sans attendre.

Cette première journée devait voir la mise en place complète des équipements et du matériel ainsi que le début des élagages.

 

Un élagage préventif a été effectué en tête de falaise pour nettoyer les zones d'encrage mais aussi sur la paroi pour « purger » tout ce qui est susceptible de tomber sur les ouvriers acrobates.

 

 

Pour la falaise, son accès routier est impossible si ce n'est l'ancienne route royale 30 en contrebas. Pour le forage, une machine montée sur une pèle araignée ainsi qu'une autre sur un 'Manitou' à bras de grue (pour aller plus haut) se sont acheminé sur place par leur propres moyens en cheminant par la voie ferrée depuis la gare des Houches et la petite base travaux.

 

 

Mais l'opération du jour consistait surtout à acheminer sur la corniche les agrès de sécurisation comme les tirants, les câbles et les filets ainsi que diverses caisses de

matériel et surtout 3 moto-compresseurs.

 

Par sécurité l'alimentation électrique du 3ème rail a été coupée et consignée dès la veille au soir. Les trains de travaux de l'EMB étant électriques, impossible d'amener tout cela par le rail. C'est donc par hélicoptère que le matériel a été transporté de la cour de débord de la gare des Houches ainsi que depuis la route en contrebas jusqu'au pied de la falaise en bord de voie. Une opération spectaculaire mais assez fréquente dans la vallée de Chamonix où les beaux engins de la Compagnie Mont-Blanc Hélicoptère travaillent régulièrement pour divers chantier entre fond de vallée et hautes cimes. Pas si banal donc mais quand même très attrayant comme spectacle.

Peu avant midi, l'appareil tout neuf de la CMBH est arrivé sur place. Après l'accrochage de l'élingue, le pilote et deux assistants chargement au sol on entamé une série d'un vingtaine de rotations, la charge étant limitée à 1 tonne.

 

 

 

Ces déplacements incessants ont fini par attirer les curieux venu regrader cela de près, sans compter ceux qui pouvaient observer de loin, depuis le village.

 

 

 

Après le matériel, l'hélicoptère a aussi été utilisé pour descendre des grumes, en tronc entiers ou débités provenant du dessus de la falaise.

Il ont été déposés en contrebas sur un parking au bord de la départementale aux cotés des rouleaux de filets de protections. L'évacuation de ces grumes devra durer autant de temps qu'il faudra aux bûcherons pour débarder correctement toute la zone surplombant la voie ferrée.

 

Pour sécuriser cette falaise, qui a vu tomber un arbre juste devant un train cet hiver, et où les éboulis de pierre sont fréquents, on comptera pour ce faire pas moins de 1600 mètres linéaire de forage nécessaire et autant pour le linéaire de tirants en acier ainsi que les tuyaux 4800 m² de surface protégée par des filets et un câble de tête de falaise de 400 mètres de long.

 

Les panneaux de filets seront posés au fur et à mesure. Chacun sera immédiatement ancré dans la roche à ses quatre coins à l'aide de foreuses « portatives » si l'on peut dire. Puis plus tard, les ancrages « tendus » seront réalisés, d'abord sur la ligne de tête de falaise pour soutenir le poids sur toute la longueur et sur les cotés ainsi qu'en pied de falaise pour assurer un placage parfait du maillage sur la roche.

 

 

De la maille aux aiguilles

Dans le même temps coté gare, l'équipe de l'Unité Opérationnelle Voie de l'EMB était aussi dans le feu de l'action afin de préparer le remplacement de deux aiguillages avec là aussi une mise en œuvre spéciale prévue en deuxième semaine de massification.

 

 

En gare le spectacle créer un peu d'attention mais le travail ne manque pas et vers 12h, le premier appareil de voie coté les Bossons était démentellé.

 

Coté St Gervais, on en était au déséquipement avant démontage. Les deux aiguillages neuf ont été pré-assemblés dans la cour à quelque mètres mais en deux demi-parties.

                                                                              

 

L'un sera ripé vers son emplacement finale juste à coté. Mais l'autre sera transporté à l'autre bout de la gare 200 m plus loin. Depuis la route du Coupeau qui mène au hameau éponyme et au parc animalier du Merlet, l'aiguillage sera posé à l'aide d'une grue routière. Opération prévue le mardi 17 avril et nécessitant la coupure de la route de 8h30 à 11h30. Là encore du jolie spectacle en perspective.

 

 



13/04/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres