Sur la voie du Mont-Blanc Express

2011.02.05 Le tunnel du Mt-Cenis va ouvrir aux trains GB 1

C’est avec trois mois de retard que le tunnel du Mont-Cenis va enfin être autorisé au trafic à gabarit fret maximum GB 1, quelques détails techniques relevés par les autorités ferroviaires italiennes ayant dû être repris.

Malgré des travaux colossaux  décidés en 2003, lancés en 2007 et terminé pour la phase 1 en  août 2009 et en décembre 2010 pour la phase 2, le tunnel du Mt Cenis sur l’axe Dijon – Chambéry – Modane – Turin, n’est toujours pas opérationnel pour seulement quelques millimètres.

Outre la rectification du gabarit de nombreux ponts et tunnels sur le parcours Dijon – Modane, ces travaux ont nécessité un chantier impressionnant visant à permettre le passage des convois transportant des remorques routières de 4,18 m de haut et 2,66 de large sur des wagons standard destinés à ce type de transport combiné. Il s’agissait d’augmenter le gabarit utile sans toucher à la voûte de ce tunnel qui fêtera ses 140 ans en septembre 2011. Il a fallut engager une impressionnante « dérocteuse » construite sur-mesure pour grignoter la roche du radier du tunnel sur près de 70 cm de profond.

 

L’entre-axe des deux voies (tube unique de 13 636 m) a également été réduit mais c’est sur ce point que l’autorité gestionnaire du réseau italien – RFI – a achoppé. Elle relève en effet que sur la partie française du tunnel, l’entre-xe des deux voies est inférieur de 1 à 7 mm à la cote minimum voulue par les normes italiennes. Une limitation de vitesse a donc été imposée par RFI pour éviter tout engagement du gabarit des trains se croisant lors d’un mouvement dynamique de balancement des véhicules induits par les effets de leurs suspensions.

Le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire français – RFF – a engagé dès lors des travaux de rectification pour revenir dans les tolérances désignées au cahier des charges italien, plus restrictives que sur le réseau RFF.

 

Cependant, dans un communiqué, Réseau Ferré de France dit "s’interroger ouvertement" de la limitation imposée qu’elle juge injustifiée au regard d’une voie entièrement neuve et amplement stabilisée lors des travaux, n’induisant alors que des mouvements dynamiques limités et mesurés à l’intérieur des tolérances. De plus, RFF estime que l’interdiction aux trains de gabarit GB 1 n’est pas non plus justifiée par ce problème d’entre-axe puisque la zone identifiée comme litigieuse n’est parcourue pour l’heure que sur une seule voie pour les deux sens, éliminant du coup toute possibilité de croisement de deux  trains au gabarit GB 1.

La rectification engagée devrait permettre l’ouverture au trafic de gabarit maximum d’ici la fin février 2011.

Avec cette adaptation, le tunnel du Mont-Cenis pourra ainsi faire patienter jusqu’à l’ouverture du Lyon – Turin  (le chantier du siècle, mais quel siècle ?), offrant du coup une capacité à faire circuler l’ensemble des remorques routières existantes (sauf transports spéciaux) sur des wagons classiques (trains combinés) ou sur les trains spéciaux « Modalhor » de l’Autoroute Ferroviaire Alpine – AFA – entre Aiton en Savoie et Orbassano dans la banlieue de Turin.

Coté trafic voyageur Paris/Lyon – Milan/Turin, la situation est en revanche toujours au statut quo entre Modane et l’Italie en raison d’une mise aux normes de certains équipements de sécurité des TGV demandée par RFI, limitant ces dessertes à Modane et jetant des centaines de voyageurs dans le confort limité d’autocars de tourisme de substitution.



05/02/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres