Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.04.29 La massification s'achève mais les travaux continuent

La période de massification de printemps a touché à sa fin. A présent les travaux de modernisation à proprement parler vont assurer l'actualité. En trois semaines cependant, les hommes de l'UO voie de l'Etablissement Mont-Blanc sout la direction d'Eric Grandjeaques ont bien oeuvré pour améliorer la qualité de l'infrastructure entre St Gervais et Chamonix. Petit tour final des opérations.

A la sortie du Fayet, un petit chantier a été lancé en milieu de massification. A la sortie du pont métallique sur l'Arve juste au droit du PN N°1, il s'agissait de démonter définitivement l'ancien aiguille à double écartement qui menait à la voie 14. Cette voie à écartement normal assurait la desserte de l'usine de Chedde et venait s'imbriquer dans la voie métrique du PN 1 au PN 2 à Chedde. A l'automne 2011, l'appareil de voie avait été neutralisé avec suppression des lames d'aiguille. Cette fois, le coeur d'aiguille et disparut laissant à présent deux voies distinctes. Les seuls vestiges restent quelques portions de la file de rail extérieure et des traverses longues qui n'ont pas encore été changée (voir l'article).


Un peu plus loin dans la plaine entre Passy-Marlioz et Chedde, le travail de remplacement de traverses est terminé. Ce sont justement une très grande quantité de traverses "longues" qui ont été remplacées par des traverses métriques.

La société Laurent Membrez est venu avec la calleuse pour raliser un nivelage de finition sur toute la longueur entre le PN 1 et le PN 2. Une petite mise à niveau qui fera du bien à cette portion parcourue à vitesse maximum.

                                  

Aux Houches le travail de remplacement des aiguilles d'entrées est aussi terminé et la calleuse a également fait son oeuvre pour stabiliser le balaste neuf. Les appareisl de voie ont retrouvé leurs équipements et connexions. Les leviers d'aiguillage sont à nouveau opérationnels, même si ils sont rarement utilisés.

 

 

On termine donc par le très gros oeuvre de ce chantier et la sécurisation de la falaise. Malgré les aléas rencontrés comme expliqué dans l'article précédant, le vendredi était déjà réservé à l'évacuation du matériel et de l'outillage. Une opération lancée justement au moment du reportage toujours avec l'aide du magnifique hélicoptère de Chamonix Mont-Blanc Hélicoptère.

 

Le matériel était alterntivement soit ramené vers la cour de débord de la gare, soit descendu plus bas à la base travaux d'Acro BTP. Un nouveau ballet époustoufflant pour dégager ce qu'il restait encore de lourd et d'encombrant.

                                      

                                              

 

Dans le même temps, des ouvriers réalisaient diverses opérations de finition sur les filets de protection.

La technique sécurisation associait autant de grands fillets destinés à guider les petits éboulement le long de la paroi, des filets à grosse maille pour retenir des éperons massifs que des câblages servant à ancrer et arrimer des gros rochers ou autres "projectiles" potentiels.

De loin le travails semble presque invisible. Mais à présent la grande falaise est muselée et nettoyée.

La falaise coté viaduc.                                  Filets arrimés.           Un gros rocher bien ficelé ... sage !

                                   Des filets à grosse maille en refort.                    La tête de falaise coté gare.

 

Détail d'un ancrage filet - tirant.              Des parties en surplomb étaient menaçantes.



29/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres