Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.09.17 Retour du train à Vallorcine et à Montroc pour l'hiver

La décision reste encore à être donnée par voie officielle mais malgré le retard du chantier de modernisation, les trains devraient monter au mieux jusqu’à Montroc, au pire à Argentière cet hiver. Vallorcine retrouvera également sa relation ferroviaire avec Martigny.

 

Ce sont des bonnes nouvelles pour tout le monde et une très grande satisfaction pour les 200 signataires de la pétition lancée à Vallorcine cet été.

 

https://static.blog4ever.com/2009/11/370730/artfichier_370730_1208643_201209141550951.jpgPour Châtalard Frontière – Vallorcine, une solution technique temporaire a été trouvée afin de « reconnecter » cette portion de ligne au système d’exploitation Eclair* centralisé à  St Gervais le Fayet. Ce réseau de communication avait été seulement interrompu – mais non démonté - pour des raisons de sécurisation du chantier mené par RFF. Une pratique courante à présent qui vise à « isoler » une portion de ligne du reste du réseau auquel elle appartient. Cela permet de passer outre toutes les procédures administratives et

En décembre, les trains franchiront à nouveau franchir le pont frontière du Châtelard. 

 

réglementaires très lourdes qui  gèrent habituellement la protection d’un chantier vis à vis des circulations régulières pouvant y faire intrusion. Une réglementation ultra-simplifiée (mais restant sécuritaire) qui peut ainsi être appliquée sur le chantier aux trains de travaux pour plus de souplesse dans les exécutions.

 

 

Le chantier étant de toute façon à l’arrêt cet hiver, une levée temporaire de ce « retranchement » de la portion Chamonix – Châtelard à l’exploitant SNCF (EMB) pourra donc être levée.

Les TMR vont ainsi pouvoir reprendre les circulations entre Châtelard frontière et Vallorcine comme avant les travaux sans autres modifications des procédures, en interpénétration sur le réseau RFF/SNCF. En tout cas jusqu’au 1er avril 2013, date de la reprise du chantier. Il sera d’ailleurs difficile de faire autrement car les travaux de voie, après Les Praz – La Joux et Argentière – Montroc cette année, vont concerner la portion entière entre le tunnel des Montets et le point frontière pour une rénovation totale.

 

 

De plus, le vieux système d’exploitation sera inhibé définitivement pour laisser place au nouveau bloc automatique lumineux devant être mis en service en une seule fois sur la totalité de la ligne d’ici l’hiver 2013 (selon calendrier initial).

Les travaux du tunnel se prolongeront le temps qu’il faudra pour finaliser la mise en place de la voie en même temps que la phase d’installation des équipements de sécurité pour la traversée routière et l’automatisation de l’alternat. Une année encore bien chargée donc avec un chevauchement des deux « phases tunnel » risquant de faire déborder de l’échéance de décembre 2013 ce que personne ne souhaite.

 

Coté Chamonix les choses sont un peu différentes car les travaux de voie devant normalement êtres terminés entre les Praz et La Joux ainsi qu’entre Argentière et Montroc, la portion de ligne Chamonix – Montroc pourra être rendue à l’exploitant comme c’était prévu de toute façon.

Seul subsiste un doute quand au terminus hivernal, Montroc étant souhaité pour assurer la desserte par fer de la station du Tour. Si des raisons techniques venaient à interdire l’accès à Montroc et donc à l’entrée même du chantier du Tunnel, les trains seraient stoppés à Argentière comme au printemps dernier. Là encore, pour tous l’intérêt serait d’aller à Montroc qui est souvent vite inaccessible lors de fortes chutes de neiges quand le train y parvient encore sans encombres si le chasse-neige fait bien son travail.

A noter que quelque soit le scénario choisi, des navettes autocar seraient mise en service entre Argentière et Vallorcine mais ne desservant pas la gare de Montroc, restant accessible par la ligne 1 de Chamonix – Bus.

 

Mais le plus dur reste quand même pour 2013 car en plus de la fermeture pour travaux de Montroc à Châtelard frontière et technique sur l’ensemble de la partie haute de la ligne (pour la mise en place des signaux et la mise en charge du bloc automatique), il faudra composer avec la fermeture pendant trois mois de la portion Le Fayet - Chedde en raison des travaux du pont – rail de Passy.

Un chantier mené parallèlement au chantier de reconstruction de la voie entre Servoz et Les Houches qui aboutira donc à une fermeture totale de toute la ligne pendant au minimum cette période. En dehors de ces trois mois sans aucuns trains, il reste encore à définir quelles portions de ligne en partie basse seront ouvertes compte tenu du fait qu’il faudra mener aussi sur toute la section Fayet – Chamonix les travaux de mise en place des signaux lumineux (béton – matage, pose des mâts de signaux) et des caniveaux devant recevoir la nouvelle connectique fibre optique, téléphonique et électrique basse tension. Des opérations moins lourdes ne touchant pas à la voie qui pourraient être menées sur ligne en exploitation.  

 

Une autre phase moins contraignante sera également engagée avec la construction de deux nouvelles sous-stations de transformation électrique 15 000 V – 850 V afin de renforcer la capacité de fourniture du courant de traction en vue de l’augmentation du nombre de trains en ligne sur les portions à très forte pente.

 

*Exploitation Centralisée de Ligne Assistée par Informatique et Radio



17/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres