Sur la voie du Mont-Blanc Express

2012.12.05 Le tunnel des Montets déjà sollicité mais pas encore ouvert

C’est le plus mauvais scénario que l’on aurait pu envisager : la neige est arrivée en très très grosses quantité obligeant à la fermeture du col des Montets alors que le tunnel des Montets, lui, n’est pas encore rendu à la circulation routière.

 

Quoi qu’il en soit les importantes chutes de neige on débuté le premier week-end de décembre avant même la date initiale de remise du tunnel des Montets à la circulation routière exceptionnelle. Et pas plus tard que le 4 décembre, le col a été fermé pour une purge.

Une fermeture qui a donc entraîné un isolement de la vallée de Vallorcine.

C’est cette situation que redoutent les vallorcins, même si le plan de transport de substitution SNCF semble à présent bien échafaudé. Cependant, RFF n’a pas encore livré le tunnel à l’exploitant SNCF qui ne peut donc pas valider son utilisation spéciale régie par la convention de 1985. Mais c'est bien le 9 décembre que l’ouvrage sera remis en service en mode routier.

 

La traversée se fera en fait exactement comme auparavant, suivant les même procédures moyennant une variante. Ces traversées auront lieu dès que le col des Montets sera fermé. Deux tranches horaires en heure de pointe le matin et le soir sont programmées pour faire passer les véhicules en convois encadrés par des pompiers du SDISS et la gendarmerie. Petit supplément de service, en dehors de ces périodes, des petits convois alternés de 5 véhicules pourront êtres organisés avec l’appuis de la police municipale pour assurer un transit permanent. Un système qui permettra de faire circuler les autocars SNCF de substitution en suivant au mieux les horaires normaux.. Rien ne change ou presque donc, juste l’aspect intérieur du tunnel où les automobilistes découvriront une chaussée aussi large que l’ancienne (2,40 m voir 2,70 m) mais avec des rebords hauts puisqu’il s’agit d’un radier technique 30 cm plus bas que la dalle définitive qui n’a été coulée que sur 350 coté Vallorcine. En revanche la voie ferrée est inexistante.

 

Pour reprendre une information précédente,  la circulation des trains devrait reprendre le 21 décembre jusqu’à Argentière seulement depuis Chamonix. A cette heure, le fort enneigement inquiète car il est arrivé juste pendant les opérations de finition de la voie (pose du troisième rail en gare d’Argentière, repose des équipements spéciaux sur la voie par la SNCF). Des éléments indispensables pour assurer le fonctionnement normal de la ligne sans oublier qu’il faut encore faire passer des trains à vide pour tester le bon fonctionnement de toutes ces installations annexes sans oublier les communications avec le centre de régulation du Fayet qui gère toute la ligne et les trains qui y roulent.

Cette inconnue ne doit pas effacer le plan de transport que la SNCF propose entre Argentière et Vallorcine. Il s’agit d’un plan en 3 scénarios suivant les conditions météo.

1 – Situation normale.

Circulation des autocars en remplacement de chaque train entre Argentière et Vallorcine. Suivant la fréquentation prévisible, certaines circulations pourront êtres doublées ou triplées selon la SNCF

2 – Situation dégradée d’enneigement, col ouvert.

En raison du rallongement du temps de parcours sur route enneigée et avec des chaînes, la rotation des bus sera ramenée à 1 bus sur 2.

3 – Situation dégradée col fermé.

Le tunnel sera ouvert aux voitures. Les trois sociétés autocaristes mandatées par la SNCF mettent à disposition, dans le plan de transport quotidien, des véhicules de moyenne capacité de 15 et 20 places aptes à parcourir le tunnel des Montets.

La SNCF a de plus bloqué pour toute la saison d’hiver une noria de véhicules légers utilitaires de 9 places aptes à franchir le tunnel dans de bonnes conditions de sécurité.

 

Le jour d’écriture de cet article, 5 décembre, les chutes de neige ont repris de plus belle après déjà pas moins de 55 cm tombé en une nuit à Chamonix entre le 3 et le 4 décembre. Une fermeture du col était à nouveau envisagée pour l’après-midi. Avec la météo tout est possible. Même si les anciens parlent tous d’un hiver sans neige, pour le moment on est dans la situation extrême que tout le monde redoutait et surtout les habitants de Vallorcine. L’état du manteau neigeux pouvant forcer à la fermeture du col pour une durée longue d’une journée à plusieurs jours. Une situation qui risque d’être tendue jusqu’au 21 décembre, date à laquelle seulement il sera possible de passer les voitures par le tunnel.

 

Retrouvez cette information avec interview sur Radio Mont-Blanc

Reportage Radio Mont-Blanc



05/12/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres