Sur la voie du Mont-Blanc Express

2013.06.25 Drame au pont de Passy, le chantier retardé

Le jeudi 20 juin, sur le pont-rail de Passy, les opérations de pose de la voie ont débuté et progressent rapidement. Rails neufs et traverses métalliques sont assemblés sur le lit de ballast neuf. Les jours prècédants, les fossés entre le tablier et le remblais ferroviaire avaient été comblés avec des matériaux auto-compactants pour éviter les affaissement au point de jonction entre l'ouvrage et la plateforme ferroviaire. Voilà donc un chantier qui touche à sa fin avec un essai de mise en charge programmé le 27 juin.

 

Mais alors qu'en fin de journée la voie est en passe d'être intégralement reconstituée, la pelle rail-route qui oeuvre à poser les rails se déséquilibibre, s'incline vers le bord du tablier et bascule dans le vide pour s'écraser à la renverse près de 5 m plus bas.

L'accident s'est visiblement produit en une poignée de seconde et selon des témoignages rapportés dans la presse, personne n'a rien eu le temps de faire et même le pilote qui a tenté de sauté de sa machine n'a eu aucune chance. Il est tombé avec l'engin qui l'a écrasé au sol. Agé de 38 ans, il est malheureusement décédé de ses blessures très graves sans avoir pu être réanimé par les secours.

 

Ce drame a jeté l'émoi dans la région. Dès lors, le chantier a immédiatement été mis à l'arrêt figeant du même coup le compte à rebours pour la réouverture prévue le 29 juin. Après la mise en charge de l'ouvrage du 27 juin, le 28 juin au matin un premier train d'essai de l'intégralité de la ligne remaniée entre St Gervais et Argentière devant passer alors qu'un train devait monter à Chamonix le soir pour assurer les trains au départ de Chamonix à la première heure le lendemain.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Bonneville et diligentée par la brigade de gendarmerie de Passy pour déterminer les raisons exactes de cet accident et si des responsabilités en matière de sécurité sont à dégager.

 

Le lundi 24 juin, la grue de chantier procédait au déblaiement de l'engin broyé qui était toujours au pied de la pile N°1. Le jour même, RFF fait suivre l'information auprès de l'Etablissement Mont-Blanc que la réouverture de la ligne ne se fera que le 4 juillet.

 

 

Au jour de l'écriture de cet article, seul la mise en charge du pont est restée programmée à la même date du 27 juin. Un programme qui augure d'une situation finalement dans les temps quand à l'opération de repose de la voie, du 3eme rail et des connexions de communication et électrique.

Plus loin, à Chedde, le bourrage final des deux voies de gare a été retardé également alors qu'au viaduc des Egratz, la voie est posée et bien en place. Entre Servoz et le tunnel de la Cascade, la voie est en place depuis la mi juin et a subit les visites techniques et de mesure, le procès verbal de restitution de la ligne à RFF puis à l'EMB étant prévu initialement le lundi 24 juin. Le seul chantier en cours était la reconstruction de la voie de service des Houches qui servira a garer les navettes cadencées entre Vallorcine et Les Houches.

 

Si on prend en compte les ouvriers qui ont perdu la vie lors de la construction du tunnel des Montets à la construction de la ligne, cela porte à six le nombre de vies perdues dans l'histoire du Mont-Blanc Express.

Quelques jours après avoir époustouflé la foule lors de sa mise en place, le pont-rail de Passy, malgré son élégance, rappelera à chaque passage de train cet événement malheureux qu'il renferme à la naissance de son existance. Personne ne devrait perdre la vie à travailler pour justement pouvoir vivre.



25/06/2013
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres