Sur la voie du Mont-Blanc Express

2013.07.11 Le train est revenu à Argentière

Photos : Daniel Zorloni avec Marc Bauduin (DR).

 

Malgré une restitution de voie dans les temps sur le pont-rail de Passy au regard de l'événement dramatique qui l'a endeuillé, le train n'est pas revenu en vallée de Chamonix comme prévu le 29 juin. Et même avec quelques jours de marge jusqu'au 4 juillet que s'est donnée RFF pour se garantir une perfection de la restitution de chantier, c'est finalement le samedi 6 juillet que les premiers trains commerciaux ont à nouveau fait crissé les rails jusqu'à Argentière.

 

Un moment repoussée en raison de l'enquête judiciaire qui a bloqué le chantier du pont-rail plusieurs jours après l'accident mortel d'un ouvrier, la mise en charge de ce nouvel ouvrage a bien eu lieu le jeudi 27 juin après une remise sous tension de la portion St Gervais – Servoz.

 

 

 

 

 

 

 



Dans l'après-midi vers 15 h, un premier train composé de deux automotrices Z 850 a quitté le dépôt du Fayet pour se dirriger vers le nouveau pont.

Puis il est venu se stationner de toute sa longueur sur le pont.

Moment émouvant à plusieurs titres; pour le retour du train après trois mois de chantier titanesque mais surtout en raison de la présence au pied du pont des proches de l'ouvrier décédé exactement une semaine plus tôt. L'arrivée du train qui finalise et valide ce magnifique ouvrage sonne amèrement.

Après les 5 ouvriers Italiens pour la construction du tunnel des Montets, c'est la sixième personne a perdre la vie pour la création et l'entretiens de la ligne du Mont-Blanc Express.

 

 

Après 30 mn d'arrêt, la rame est reparti pour permettre la prise de mesure d'enfoncement (éventuel) des piles.

Un peu plus tard c'est une automotrice seule qui est revenue sur le pont. Cette opération visait cette fois à positionner le train 10 mn à chaque fois sur chaque pile et culée du pont pour mesure la flèche du tablier entre chaque appuis.

 

 

Arrivée et positionnement sur la culée 1 et pile 2 (photos dessus et dessous).

 

Positionnement sur les piles 2 et 3.

 

Positionnement sur les piles 3 et 4.

 

 

Positionnement pile 4 et culée 5.

 

Retour vers le Fayet, tests concluants.


     


 

 

Malgré tout, impossible de rouvrir tout de suite aux voyageurs car il reste d'autres tests a réaliser sur le reste de la ligne, gare de Chedde comprise où les deux voies de gare ont été refaites sans oublier Les Praz – Argentière où des reprises avaient été nécessaires suite aux marches d'essai de janvier 2013.

 

Bourrage final des voies de gare de Chedde renouvelées par l'EMB en avril. Société Menbrez S.A.

 

De fait, le jeudi 4 juillet, toujours sous le régime "travaux" de la ligne, le service de la traction SNCF a pu engager une première marche d'essai à blanc de St Gervais - Le Fayet jusqu'à Argentière et retour au Fayet.

Une bonne vieille Z 600 est ainsi partie à l'aventure avec a son bord des responsables des services "Voie Infra", "Matériel" et "traction" de la SNCF. En plus de rôder la voie neuve en certains endroits, la machine sert de "cobaye" pour débusquer toute anomalie détectable uniquement au passage d'un train (glissement sur le 3ème rail, déclenchement des installations sur la voie etc).

 

Entre Le Fayet et Chedde .... sur le nouveau pont-rail de Passy (deux photo ci-dessous).

 

Arrivée à Chedde ..

 

La montée sur la 90 et le viaduc des Egratz après son opération de ripage et renforcement de la pile amont.

 

Entre Servoz et Les Houches sur la portion modernisée au printemps 2013.

Partion Servoz - La Fontaine.

... Passage à Vaudagne.

.. Les Houches avec sa nouvelle voie 4.

... Les Bossons ...

 

Arrivée aux Tines sur le RVB Pk 22 - La Joux

 

La Joux en sortie de zone RVB ...

 

Et arrivée à Argentière sur voies de gare rénovées.

 

Après une première montée à 30 km/h sans pépin jusqu'à Argentière, le retour s'est passé tout aussi bien.

Après ces heurtoirs, la portion Argentière - Montroc qui n'a pas pu être ouverte l'hiver 2013 est encore en cours de finition pour l'ouverture complète en décembre 2013.

 

Retour vers St Gervais ...

 

 

Arrivée aux Tines ...



Entre Les Tines et Les Praz sur portion RVB 2012. Passage à l'Arveyron.



Descente entre Vaudagne et Servoz sur RVB 2013.

 




... et arrivée au Fayet, passage sur le nouveau pont-rail.


Dans la soirée, deux autres trains d'essais ont ensuite été engagés sur tout le parcours avec le matériel voyageur. La première servant à réaliser tous les essais de mise en action volontaire des systèmes de sécurité embarqués et au sol dans chaque gare ou en ligne (passages à niveaux, surveillance des pénétrations intempestives, le contrôle automatique des départs etc). Un travail long et fastidieux.

La deuxième s'est déroulée jusque très tard en soirée en situation de circulation normale en terme de vitesse et de parcours, comme un train classique mais sans voyageurs et sans les arrêts facultatifs pour tester tout le système globalement.

 

Le vendredi 5 juillet, les principaux acteurs du chantier (Maïa Rail, ESAF, Inéo pour la maitrise d'ouvrage; RFF pour la maitrise d'oeuvre; SNCF Mont-Blanc/Chambéry pour l'exploitant) ont finalement signé les multiples documents de restitution, d'abord des société à RFF et de RFF à la SNCF après vérifications et analyse des mesures et constatations finales. Vers 15h la Demande de Fermeture de Voie est levée par l'Unité Opérationnelle Voie de l'Etablissement Mont-Blanc.

 

Resté totalement muet trois mois durant, le PC Eclair a repris du service vers 15 h et jusqu'à Argentière.

 

La reprise du service peut donc bien être annoncée pour le samedi 6 juillet, 1er jours des grandes migrations estivales et ça tombe plutôt bien.

Il reste cependant une opération importante concernant le matériel roulant. Pendant la fermeture de 3 mois, le courant de traction électrique a été coupé sur l'ensemble des installations y compris dans le dépôt matériel et les ateliers du Fayet, rendant impossible la mise en route des engins et leur déplacements.

Un arrêt aussi long peut avoir un impact sur la mécanique des engins. Les cartères d'huile doivent êtres remis sous pression pour brasser les dépôts et la matière qui aurait été figée. Impossible donc de remettre tout cela en route de façon normale sans risque la casse.

Ce vendredi 5 juillet donc après la réouverture technique de la ligne, deux marches de "remise en service" ont été effectuées entre St Gervais et Chedde. Un couplage de deux Z 800, puis un autre de deux Z 850 ont ainsi fait leur petit tour à 20 km/h maximum pour ménager les équipements mécaniques des rames.

Dès le retour du courant, quatre automotrices restée plusieurs semaines à l'arrêt ont été mises en service pour être vérifiées et préparées aux essais en ligne.

Après un aller-retour à Chedde pour chaque couplage d'engin, retour au Fayet.

Vers 19 h, un troisième couplage de deux automotrices Z 850 a quitté le Fayet, toujours sans voyageurs, pour s'élancer vers Chamonix. Comme les autres engins, une distance minimum de rodage devait être effectuée à faible vitesse et c'est à 20 km/h maxi que le train s'est rendu jusqu'à Servoz. De là, il a poursuivit à vitesse normale jusqu'à Chamonix son terminus. Ce matériel a ainsi pu effectuer le tout premier train du matin au départ de Chamonix pour St Gervais le lendemain 6 juillet alors qu'un autre premier train commercial quittait à peu près à la même heure la gare du Fayet pour rejoindre Argentière ... enfin !

 

 

 



08/07/2013
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres